Les 25 ans du musée

 

Le musée archéologique départemental fête ses 25 ans ! Inauguré le 27 juin 1995 par Jean Arthuis alors ministre du Développement économique et du Plan, et président du Conseil général, le musée présente tout d’abord l’ensemble des collections archéologiques du territoire de la Mayenne, depuis la Préhistoire jusqu’au Moyen Âge.

En 2002, la muséographie est revue, afin des se concentrer sur la présentation des époques de l’âge du Bronze au tout début du Moyen Âge. Depuis, les collections s’enrichissent grâce aux campagnes de fouille réalisées dans le village de Jublains ainsi qu’à l’archéologie préventive menée dans le département.

En 2022, le musée archéologique offrira un nouveau visage, avec un parcours revisité et de nouveaux espaces d’exposition. En attendant, joyeux anniversaire au musée !

   
couverture Les moissons du ciel

 Les Moissons du ciel au-dessus du Massif armoricain, 30 années d’archéologie aérienne

Conférence par Gilles Leroux, Maurice Gautier, archéologues à l’Inrap, et Philippe Guigon, pilote d’avion

Samedi 27 juin
15h – durée 1h30
Lieu : salle audiovisuelle du musée
Tarif : entrée du musée

Dans le cadre de la parution, en octobre dernier, de l’ouvrage Les moissons du ciel au-dessus du Massif armoricain, 30 années d’archéologie aérienne, Gilles Leroux, Maurice Gautier, archéologues et Philippe Guigon, pilote d’avion, interviennent au musée archéologique départemental de Jublains.

Depuis plus de trente ans, des archéologues volants scrutent patiemment du ciel, les terroirs cultivés du Massif armoricain, à la recherche d’anomalies dans la croissance des végétaux. Ainsi apparaissent, selon les saisons et les cultures dans les champs, les traces des maisons longues des premiers agriculteurs, des enclos funéraires des hommes de l’âge du Bronze, des fermes gauloises, des lieux de cultes romains ou encore des mottes castrales médiévales, tels un livre d’Histoire imprimé dans la nature.

Les prises de vues aériennes issues de campagnes de survol du département de la Mayenne enrichissent depuis 1995 le parcours permanent du musée.

   
 cesar et le secret coffre credit Laurent Gandon 1

 César et le secret du coffre égyptien

Jeu en compagnie d’Anim’Histo

Dimanche 28 juin
10h-12h, 14h-16h
Lieu : forteresse antique
Familles, enfants à partir de 7 ans
Tarifs : 6 € ; réduit : 4,50 € ; 7-18 ans : 2 €
Réservation conseillée

Les légions de César ont rapporté un coffre depuis les campagnes d’Égypte. Que contient-il ? Mystère... Le défi des aventuriers consiste en un parcours de rapidité et d’habileté au tir à l’arc, d’équilibre et de réflexion.

À la lecture des énigmes, les participants doivent retrouver les amulettes et les ramener pour les échanger contre des clés qui leurs permettront d’ouvrir les cadenas disposés aux quatre coins du coffre, et ainsi de découvrir ce que renferme le coffre. Arminius Quintus Minus, meneur de jeu, remettra un trophée à la famille gagnante.

Le musée en quelques dates :

1969 : construction du bâtiment carré alors dépôt de fouilles, bureau du conservateur, logement du gardien et petit musée archéologique.

1995 : inauguration du musée archéologique dans la totalité du bâtiment carré et espace d’accueil dans l’extension circulaire. Architectes : Pascal Prunet et Jacques-Henry Bouflet. Architecte d’intérieur : Micheline d’Ornano. Muséographie : Sylvie et Joël Jupin.

2009 : départ de Jacques Naveau, conservateur du patrimoine, remplacé par Agathe Legros.

2010 : exposition Magie et sorcellerie dans l’Antiquité

2011 : exposition Secrets de momie ; la fréquentation du musée monte à 36 000 visiteurs.

2012 : exposition Vieux comme mes robes

2014 : rénovation de l’accueil. Mise en place de la boutique

2015 : exposition Corps et âmes

2016 : exposition Premières villes de l’Ouest

2017 : départ d’Agathe Legros, conservatrice du patrimoine, remplacée par Alice Arnault. Acquisition d’un ensemble de 6 bracelets et de 14 haches datant de l’âge du Bronze, découvert à Bais.

2018 : expositions Bronzorama-regard sur l’âge du Bronze, et Bronz’age (art contemporain)

2019 : prêt de l’original du vase de la Cruchère par le Musée d’archéologie Nationale de Saint- Germain-en-Laye pendant 6 mois.

 

À LA UNE

jjeux marcus livia

Programme

programme

NEWSLETTER