Le théâtre

  • Le théâtre occupe le flanc du plateau sur lequel s’étend la ville de JUBLAINS. Il profite ainsi d’une pente naturelle, complétée sur les côtés par des remblais, ce qui permet aux spectateurs de dominer la scène.
  • Une inscription exposée au Musée nous apprend que le théâtre a été offert à la cité par un riche particulier, Orgétorix. Les notables antiques justifiaient ainsi leur pouvoir par des cadeaux à la collectivité.
  • De plan presque circulaire, le théâtre d’Orgétorix se distingue des modèles classiques romains, notamment par l’absence d’un mur de scène, remplacé par un petit bâtiment demi-circulaire. Il est caractéristique de certains monuments de spectacle construits en Gaule au 1er siècle après J.-C.
  • Au 2ème siècle, probablement, le monument a été agrandi et modifié. Désormais de forme demi-circulaire, il dispose d’une aire de spectacle plus grande.

 

 

Le théâtre

Le monument fait face à la plaine d’Evron, fermée à gauche par une chaîne de hautes collines. Au bas de la pente, la partie en sable est l’orchestra du premier monument, c’est-à-dire le lieu où se dressait la scène et où s’asseyaient les notables. Sous la haie de résineux, on remarque le bâtiment demi-circulaire, placé en arrière de la scène. Il devait jouer un rôle dans le décor et dans la circulation des acteurs. Les deux murs au premier plan dessinent la périphérie du théâtre du 2ème siècle. Ce deuxième théâtre se termine, en bas, par un mur rectiligne coupant l’orchestra primitive. L’aire de spectacles, nettement plus vaste que la précédente, est entourée par une série de pieux. Le théâtre de JUBLAINS est un édifice assez simple associant la pierre et le bois. Ce dernier matériau était notamment utilisé pour les gradins. Un tel mode de construction n’est pas rare dans le nord de la Gaule et en Grande-Bretagne.

L’aire de spectacle

En empruntant un vomitoire, couloir descendant qui permettait aux spectateurs de gagner leur place, on parvient dans l’aire de spectacle. Celle du 1er siècle est de taille modeste. Pourvue d’une estrade en bois, elle était adaptée à des représentations théâtrales au sens où nous l’entendons habituellement. Des masques grotesques, sculptés sur un pilier et exposés au Musée, évoquent ces représentations. Au contraire, la scène du deuxième théâtre a la superficie d’une arène. Cela doit répondre à des besoins nouveaux, à la généralisation de spectacles comportant beaucoup d’acteurs et de mouvement, tels que les combats de gladiateurs ou représentations d’apparentant au cirque actuel. Les pieux de bois ont été replacés à l’aplomb de trous dans le sol observés lors des fouilles. Ils peuvent correspondre à une forte palissade, mais aussi à la limite d’un couloir périphérique.

Mur de scène du deuxième théâtre

L’hémicycle que forme le théâtre du 2ème siècle se termine par un épais mur rectiligne. Sa fonction est à la fois de soutenir les terres de la cavea, c’est-à-dire de l’espace couvert de gradins où s’asseyaient les spectateurs, et de fermer l’aire de spectacle. Ce mur est parfaitement conforme à l’orientation de la trame des rues de JUBLAINS. Au contraire, le théâtre du 1er siècle est sensiblement oblique par rapport à la voirie. Le mode de construction, intégrant des chaînages de briques qui interrompent les lits de moellons, existe dès le 1er siècle à JUBLAINS (au temple) et se développe ensuite. L’utilisation des cordons de briques devient systématique, à la fin du 3ème siècle, dans la muraille de la forteresse.

L’angle sud-est

L’angle sud-est est la partie du monument la mieux conservée. En le contournant, on peut observer les dispositifs adoptés pour contenir la poussée de terres de la cavea. Les deux murs formant la périphérie du deuxième théâtre sont reliés par des cloisons. Cela évoque à tort des loges ou des boutiques : aucune porte n’ouvre sur l’extérieur. Il s’agit surtout d’un dispositif, complété par des contreforts, qui permettait aux deux murs de s’épauler. En outre, cet ensemble de murs devait soutenir une galerie de circulation périphérique ou les derniers gradins.

À LA UNE

en avant deux programme 001 rduit 

 

 

Programme

programme home

NEWSLETTER